Enigme des tympans à chrisme

Le chrisme est une figure très prisée par le christianisme primitif et nous n'avons pas trouvé de déchiffrage définitif de son sens symbolique. Nous allons toutefois vous donner quelques éléments pour essayer de les comprendre et de mieux les admirer. N'hésiter pas à nous faire des remarques ou suggestions ici.

  1. Le chrisme est constitué de la juxtaposition des lettres I et X (initiales de Iésous et Xristos, Jesus Christ) ou encore des deux premières lettres de Xristos (le Khi (X) et le  rho r (P). Historiquement, cette figure marque le début de la suprématie du christianisme. En effet, son identification chrétienne débute avec Lactance (318) qui voit le symbole du christ dans le signe de l'étendard "Laburum" de  Constantin, lors de sa victoire suite à une prédiction sur Maxence au Pont Milvius, le 28 octobre 312. Mais ce symbole était déjà utilisé avant.

  2. Ces lettres sont inscrites dans un cercle pour marquer le côté solaire du christ ou du culte solaire. Ces lettres découpent le cercle en 6 portions qui ne sont pas forcément égales.  Il semblerait que le jour du rituel de fondations de l'église, les bâtisseurs à l'aide d'un cadran solaire primitif (gnomon) traçaient un cercle et relevaient l'ombre du soleil. L'ouverture des axes de la croix du chrisme donnerait alors l'axe solaire de ce jour la. Une signature cosmique de l'édifice! 

  3. A ces lettres sont ajoutées l'alpha et l'oméga première et dernière lettre de l'alphabet grec. Certains y voient une reprise de la Kabbale où l'alpha et l'oméga sont similaires à l'aleph et le tau première et dernière lettre de l'alphabet hébreux. Le Chrisme évoque donc le commencement et la fin, l'origine et la finalité de toute chose, la puissance du christ sur toute chose.

  4. Le S pose plus de problèmes d'interprétation. Il s'enroule le plus souvent autour de l'axe dans le sens inverse de l'écriture, s'il n'est pas entièrement inversé. Le S pour christ sauveur est pourtant une explication communément admise, mais si vous regardez les chrismes des Hautes Pyrénées, la représentation symbolique du serpent semble plus juste.

  5. La localisation des tympans à chrisme se fait presque uniquement sur le chemin de St jacques de Compostelle et pas forcement sur les voies principales. 

  6. Compagnons (francs maçons ou autre société secrète) ? Les chrismes pourraient bien être des repères directionnels pour ces initiés permettant de suivre le chemin de Compostelle dans la traversée des Pyrénées à l'écart de la masse des pèlerins? Relais écoles où s'enseignaient les secrets de métier, relais philosophiques ou relais spirituels ?  Ce qui est sûr c'est que dans les chrismes des Pyrénées on retrouve pratiquement toujours des outils symbolisés : de levage (trois perches pour l'établissement d'un palan),  de charpentiers, de tailleurs de pierre, de maçons, des cordes tressées, des clous, crosses, crochets, esses, épées ou bâtons de berger... Quel est le meilleur symbole pour un compagnon que son métier et ses outils?

 

Best of Tarbes Toute reproduction interdite sans l'autorisation des auteurs