Ce sont des pierres pour la plupart d'origine gallo-romaines, stèles, pierres tombales ou auges cinéraires. Elles sont réemployées en étant incrustées dans des églises ou rarement des maisons. Regardez-bien vous en avez peut-être déjà vu sans même les avoir remarquées. 

Stèle d'Izaourt 

Pierre tombale romaine incrustée dans le mur de l'église. 

IIe siècle

Guchen 

Pierres écrites incrustées dans le mur de l'église. 

 

Auge de Samuran 

Pierre incrustée dans le mur de l'église de Samurau. Ce motif gallo-romain évoquerait des signes astraux pour le séjour céleste de âme. 

Certains y ont vu l'influence pythagoricienne de la gaule avant la période romaine. En effet, d'un point de vue géométrique le dessin utilise des rectangles centrés, un cercle inscrit dans un carré, des arcs de cercle concentriques, un rectangle avec ses diagonales. Il met en évidence des constructions géométriques à base d'arcs de cercle consécutifs le long d'une droite pour faire trois des bordures ou le long d'un cercle pour faire la rosace.

Pierre de Saligos

rosaces, croissant de lune croix ciboire, Origine et signification inconnues ! 

Aneran

Stèle incrustée dans l'église

Antullus Iullinif Silvanae Sabini Uxori

Antullus fils de Iullinus, à sa femme Silvana

IIe siècle

 

Best of Tarbes Toute reproduction interdite sans l'autorisation des auteurs